Nombreux sont les hommes qui souhaitent rencontrer une japonaise. Mais, entre l’éloignement géographique, la différence de culture et la barrière de la langue, la tache se révèle plus difficile qu’elle n’en a l’air. Dans la suite de l’article, vous allez avoir accès aux 3 manières de (vraiment) rencontrer de jolies Japonaises. Je vous livre toute mon expérience.

Les rencontres en 2 mots

Qui n’est jamais tombé sous le charme d’une japonaise? Peau blanche, cheveux noirs, peau douce et son petit côté réservé… J’avoue que la première fois que je suis sortie avec une Japonaise, j’étais comme un ado qui sortait avec une fille pour la première fois. C’est impressionnant comment un changement de culture peut aussi changer la vision qu’on a d’une relation.

Ce qui m’a le plus touché, ce sont ces attentions quotidiennes. Un petit cadeau, une petite attention qui, cumulé fait toute la différence. Il n’y a pas à dire, les japonaise savent prendre soin de leur homme. Attention, même si la vision de la femme japonaise soumise persiste, ça l’est beaucoup moins dans les faits. Même si votre petite amie aime prendre soin de vous, ce n’est pas pour autant qu’elle jouera le rôle de bonne.

C’est d’ailleurs pour cette raison que certaines Japonaises aiment se mettre avec des étrangers. Pour casser les codes et échapper à une destinée qui ne leur correspond pour rien au monde.

Voici les 5 raisons de sortir avec une Japonaise:

  • leur côté très Fun
  • elles sont super-mignonne
  • elles sont uper-attentionné
  • elles savent y faire sous la couette
  • elles disposent généralement de beaucoup de temps libre

Il faut savoir aussi qu’il sera très difficile de rencontre une Japonaise lors de votre séjour au Japon. Effectivement, les Japonaises ont plutôt tendance à se méfier des « Gaijin », souvent par peur infondée. Et puis, il ne faut pas non oublier la pression de la famille pour laquelle il est mal vu de fricoter avec un touriste. L’honneur familial est encore très présent dans le pays et, à part valider votre union par le mariage, les amourettes risquent d’être difficiles.

Imaginez donc le cas où vous ne resteriez que quelques semaines au Japon, et vous comprenez tout de suite que rencontrer une japonaise est loin d’être évident.

Néanmoins, il existe des solutions pour trouver des Japonaises recherchant des relations avec des étrangers. C’est justement ça que je vais partager avec vous dans les lignes qui suivent.

Où rencontrer des Japonaises?

Sur Internet

Encore la meilleure manière de prendre contact avec une Japonaise. Nombreuses d’entre elles sont inscrites sur des sites de rencontres pour rencontrer des étrangers. Et ce n’est pas le nombre qui manque. Pour avoir fait plusieurs sites de rencontres, j’ai souvent été surpris par le nombre d’utilisatrices inscrites, et surtout la facilité déconcertante à entrer en contact.

Une super opportunité si vous prévoyez de séjourner au Japon, le temps d’un voyage ou d’une durée beaucoup plus longue. Pour ma part, j’aime beaucoup entamer la discussion en parlant de son pays (voire sa ville) et les choses qu’il est possible de faire sur place.

Du genre: « Hi, I am Kevin, I coming soon in Tokyo and I look for the best sushi restaurant of the city. Can you help me? ».

En plus de changer de l’approche généralement utilisée par des centaines d’étrangers, vous avez déjà votre sujet de discussion. Et, au fur et à mesure de la conversation, vous pouvez simplement l’invité à manger avec vous au restaurant dont vous parliez ensemble.

Pour l’avoir déjà testé, c’est une approche qui marche plutôt bien. Intéressez-vous à son pays, et à sa culture (sans passer pour le mec lourd) et vous vous assurez une longueur d’avance sur tous les autres.

Pour récapituler, les sites de rencontres offrent de nombreux avantages dont:

  • tisser une relation qui rendra la rencontre avec une japonaise beaucoup plus simple
  • bénéficier du meilleur guide local
  • de passer directement aux choses sérieuses une fois sur place (elle n’a pas accepté de vous rencontrer pour rien…)

Au niveau des sites de rencontres, il en existe un paquet sur le net. Pour en avoir testé plusieurs, les bons sites de rencontres sont plutôt rares. Néanmoins, un site a vraiment retenu mon attention est Japancupid.

Voici pourquoi:

  • nombreux profils
  • de très jolies Japonaises présentes sur le site
  • prise de contact facile
  • j’ai pu faire plusieurs rencontres en réel

Allez y jeter un oeil:

Cliquez ici pour vous rendre sur JapanCupid

En soirée

Autant il est facile de rencontrer des asiatiques (Vietnamiennes, Thaïlandaises…) dans la vie de tous les jours, autant ça l’est beaucoup moins lorsqu’on parle de Japonaises. Si j’avais à comparer, je dirais qu’une femme Japonaise se rapproche plus d’une femme occidentale. Ne vous attendez donc pas à la charmer en un seul regard. Il vous faudra bien plus que ça.

Si vous êtes de passage au Japon (pour un voyage par exemple), le mieux sera encore de fréquenter les endroits touristiques. Il existe de nombreux clubs, discothèques et autres bars  fréquentés par les japonaises en recherche de compagnons occidentaux. Attention, comme dans tout pays, certaines seront beaucoup plus attirées par le contenu de votre porte-monnaie que par votre belle gueule. Dénommé « chasseuses de Gaijin », elles enchainent les relations et s’assurent des revenus réguliers de chacun de leurs pigeons voyageurs (ah ces Asiatiques).

A partir du moment où vous en êtes conscient, pas de problèmes, il suffit de jouer le jeu.

Attention, cela n’exclut bien entendu pas les vraies relations. Certaines Japonaises aiment fréquenter des étrangers car elles trouvent en eux cet aspect plus protecteur et masculin que certains japonais. Il faut dire que ces derniers ont un peu de mal avec les relations amoureuses (timidité, travail passant avant tout), ce qui nous permet de combler les manques. Pour notre plus grand bonheur.

Voici quelques quartiers où vous rendre à Tokyo:

  • Roppongi
  • Shibuya
  • Shinjuku
  • Ginza

Pour ma part, je me souviens encore de cette soirée au « The scene club » avec des amis. Il s’est trouvé qu’on nous a installés juste à côté d’un groupe de Japonaises fêtant l’anniversaire de l’une d’entre elles. Après quelques échanges, elles nous ont invité à trinquer ensemble. Après avoir engagé la discussion, il se trouvait que 5 d’entre elles (sur les 7) étaient célibataires. Bref, la soirée allant de bons trains, nous avons fini par échanger nos coordonnées. Pour ma part, j’avais bien accroché avec Mariko, une étudiante en droit parlant un très bon anglais, un sourire ravageur, et une retenue qui faisait  tout son charme.

On s’est revu le lendemain pour manger. D’ailleurs on a tellement bien accroché qu’on a passé toute la journée ensemble. Je ne vous fais pas un dessin de la suite…

Notez tout de même que j’étais au Japon depuis plus d’un mois. Comme je vous le disais, les rencontres ne sont pas évidentes mais, qu’en ça prend, ça prend.

Sur les réseaux sociaux

Pas forcément la meilleure solution, je vous l’avoue. Mais, comme un ami s’en est fait une spécialité, je me devais d’en parler pour ceux qui aimeraient tester. Pour avoir essayé, à part avoir perdu du temps, je n’ai réussi à avoir aucune prise de contact, contrairement aux sites de rencontres pour Japonaises.

Voici comment mon pote procède pour prendre contact avec des Japonaises sur Facebook.

  • Rejoindre des groupes (la plupart anglophone), en rapport avec le Japon (en évitant les groupes de rencontres, trop de concurrence)
  • Repérez plusieurs Japonaises du groupe que vous aimeriez rencontrer
  • Suivre leur post sur le groupe et répondre
  • Lancer des sujets (avis sur un restaurant par exemple) et leur demander leur avis en les identifiants dans le message
  • Une fois la connexion établie (et uniquement à ce moment-là), demandez-les en amis
  • Continuez à entretenir cette relation (sans parler de rencontre, ou votre désir d’avoir une copine japonaise)
  • Le jour où vous débarquez au Japon, envoyez leur un message du genre: « Je débarque au Japon pour 2 semaines, tu te rappelles du resto que tu m’avais recommandé? Je t’invite… »

Comme vous pouvez le voir, c’est tout de même un travail fastidieux. Je préfère de loin mon bon vieux site de rencontres. Au moins, les Japonaises présentes sur le site sont bien là pour faire des connaissances.

Voilà, vous en savez maintenant beaucoup plus sur la rencontre japonaise. il ne vous reste plus qu’à vous lancer et à me faire vos retours dans les commentaires.